Le Comité Adama appelle à manifester aux cotés des gilets jaunes

0
47
jaunes

Le comité d’Adama Traoré appelle à manifester le 1er décembre aux cotés des gilets jaunes.

Adama Traoré est mort en 2016 lors d’une interpellation par des gendarmes, et le comité appelle à rejoindre le rassemblement organisé le 1er décembre par les gilets jaunes, « faisons alliance à égalité, avec nos spécificités, contre le régime Macron qui détruit nos vies, et qui nous laisse agoniser chaque fin de mois pour parvenir à nourrir nos familles », indique le communiqué. « Nous appelons tous les habitants des quartiers populaires à venir massivement. »

Selon le comité, les quartiers populaires sont confrontés aux même problématiques que les territoires ruraux ou périurbains, « touchés par la politique ultra libérale de Macron ».

Nous aussi nous habitons des territoires enclavés, même à proximité des grands centres urbains. Nous aussi, habitant.es des quartiers populaires, nous travaillons le plus souvent dans les secteurs les plus précaires pour des salaires de misère.

Nous aussi nous devons parfois faire plusieurs heures de voiture pour nous rendre sur nos lieux de travail : dans des usines, dans des entrepôts, dans le nettoyage industriel ou encore dans le secteur de la sécurité. Pour beaucoup parmi nous, c’est aussi le chômage, qui atteint 40% dans certains quartiers.

À ces inégalités sociales, s’ajoutent le racisme, les humiliations quotidiennes et les violences policières. Violences policières auxquelles les gilets jaunes sont aussi confrontés aujourd’hui à leur tour. Après celui contre la loi Travail, c’est maintenant le mouvement des gilets jaunes qui connait cette répression.

Le Comité qui a reçu le soutien de l’action Antifasciste Paris-Banlieue, explique ne pas vouloir laisser le « terrain à l’extrême-droite à l’intérieur du mouvement des gilets jaunes. »

Les trois gendarmes qui ont procédé à l’interpellation d’Adama Traoré en 2016 sont entendus pour la première fois cette semaine par la juge chargée de l’enquête, et une plainte a été déposée devant le conseil départemental des médecins des Hauts-de-Seine contre la médecin, Caroline Rambaud, responsable de la première expertise médicale une semaine après le décès d’Adama Traoré.

La docteure a conclu à tort à une maladie du cœur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here