Ota Benga était un Pygmée Congolais Mbuti dans le Kasaï Occ. acheté dans un marché d’esclaves.

Ota Benga avait “23 ans” lorsqu’il a été acheté dans un marché d’esclaves par un missionnaire américain qui le déporta aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, Ota Benga est exposé au Bronx dans une cage au zoo avec des singes en tant que “animal humain” afin de démontrer que les noirs constituaient un échelon intermédiaire avec le singe.

L’exposition est devenue populaire attirant plus de 40 000 visiteurs par jour.

Du 30 avril au 1er décembre 1904, il fut également exposé en Louisiane à “l’Exposition Universelle de Saint-Louis”.

Ngimbi Kalumvueziko retrace la vie d’Ota Benga dans un livre publié en 2011, “Le Pygmée Congolais exposé dans un zoo américain. Sur les traces d’Ota Benga”.

Libéré par l’intervention des Afro-américains, Ota Benga fut placé dans un orphelinat. Son retour en Afrique étant impossible, il se suicide en se tirant une balle dans la poitrine le 20 mars 1916.

“Je suis un homme. Je suis un homme.” Le corps d’Ota Benga repose au White Rock Cemetery, Lynchburg City, Virginia, USA / Photo : Art Wells

Son lieu de sépulture proprement dit (cimetière de White Rock) a été délibérément gardé secret pendant de nombreuses années, craignant que des fonctionnaires de son pays (Congo) tentent de récupérer son corps et de le rapatrier.