-Derrière chaque personne blanche s’appropriant la culture africaine, il y a un noir

Ils n’agissent pas seules et, comptent sur des noirs ignorants pour s’approprier la culture africaine.

Pour des raisons commerciales, certains noirs suivent volontiers sans réfléchir au mal que cela engendre.

Les européens considèrent cette transaction comme un « échange culturel » qui leur permet de pénétrer, en tout impunité.

Le dernier exemple en date est la marque « En Toute Modestie » détenue par une créatrice de bijoux.

Cette femme ouvertement raciste exploite en toute quiétude la culture africaine, ce qui lui vaut le soutien de Afrikrea.

« En plus de faire de l’argent grâce à notre patrimoine culturel aime à se grimer à ses heures perdues en ‘Queen Banania’ (ses propos) et black face ».

Maintenir des préjugés envers un groupe oppressé et marginalisé tout en créant du profit pour des personnes privilégiés.

Pour mettre fin à tout cela, il faut impérativement boycotter les entreprises y compris les « black business » prenant part.

Peut importe ce que certains diront, il ne faut absolument pas hésité à dénoncer et agir contre l’appropriation culturelle.

Garder le silence, c’est être complice de la destruction du patrimoine culturel africain et du « white washing ». (Egypte, Rock n Roll et bien d’autres encore).

PARTAGER

« Si nous, en tant que peuple, réalisions la grandeur à partir de laquelle dont nous sommes venus, nous serions moins susceptibles de nous manquer de respect. » – Marcus Garvey