-Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel du Parti National Panafricain (PNP) à Lomé

Des milliers de personnes sont descendu dans les rues ce mercredi à Lomé afin de demander la démission du dictateur Faure Gnassingbé et la mise en place d’une alternance politique.

Le Togo est dirigé depuis 2005 par Faure Gnassingbé et dont la famille gouverne le pays depuis 38 ans.

L’opposition exige également des réformes constitutionnelles promises qui n’ont jamais abouties.

Malgré l’adoption d’un un avant-projet de loi actant le retour du scrutin à 2 tours et la limitation des mandats présidentiels, les Togolais veulent du changement et exige la démission de Gnassingbé.

« Je pense que les gens se sont décidés parce qu’ils ont marre », a déclaré Tikpi Atchadam, le leader du Parti National Panafricain.

Il rajoute, « Je ne crois plus au dialogue avec le régime ».

Un manifestant, Armand Jarre a déclaré, « Les réformes sont des mensonges, nous ne les croyons pas. Si les esprits des togolais sont décidés, rien ne peut les arrêter, pas même l’armée ».

Les manifestations devraient se poursuivre le jeudi 7 septembre.

PARTAGER

« Si nous, en tant que peuple, réalisions la grandeur à partir de laquelle dont nous sommes venus, nous serions moins susceptibles de nous manquer de respect. » – Marcus Garvey