Culture

Le déssin animé très raciste de 1940 « Scrub Me Mama With A Boogie Beat »

boogie beat clichés noirs

-Dans les années 40, les noirs ont souvent été représentés comme paresseux ou musiciens aimant faire la fete.

-La culture noir se retrouve souvent réduit à la comédie ou dépeint comme violent « Scrub Me Mama With A Boogie Beat »

Scrub Me Mama With A Boogie Beat est un dessin animé crée par Walter Lanz. Cet animateur à crée un film manifestement raciste, tellement dégradant pour les noirs qu’au final on en rit.

Il a fallut donc neuf années (1949) à Universal de prendre conscience du mal et de stopper sa distribution.

On pourrait penser que ce dessin animé d’il y a 20 ans n’est plus valable et que nous sommes plus conscient aujourd’hui. Ce qui est faux.

Le film débute dans une ville « Lazytown »* avec un homme noir assis dans un fauteuil à bascule ramassant du coton, un autre posé sur un port, ou entre autre paresseux.

Ainsi, à l’introduction de la femme clair de peau sur le « boogie beat » faisant renaitre les hommes noirs à la vie.

Les hommes noirs somnolant et nonchalant se réveillent enfin à l’arrivé du saint graal. *rire*

Cependant, cette scene est toujours aussi valable aujourd’hui, il existe une vérité.

boogie beat

Remarquez la représentation de la femme plus foncée de peau, le stéréotype de la darkskin.

Gros nez, grosses lèvres, moche, femme de ménage et toujours énervée ou jalouse des femmes clair de peau. *rire encore*

 

Le standard de beauté est entré en scene et donc les hommes noirs se réveillent non pas pour travailler mais pour chanter et danser.

Oui, les noirs sont bon qu’a chanter et danser, ce n’est pas un secret. C’est encore mieux et motivant avec une femme clair de peau.

Donc, le message est que les noirs sont paresseux et ne sont motivés que par les frivolités.

En particulier chanter, danser et les personnes clairs de peau ou blanches.

Aussi, à aucun moment dans le film la femme noire et les hommes noirs apparaissent ensemble.

Le but étant de ne faire aucune reference à la sexualité ou relations noires. Ils gardent toujours une distance entre les deux.

*Lazytown : une ville de paresseux

Actualités en continu : Infos politiques, gossip, tout le sport

Black People Mag : Actualités sur la communauté noire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2017 Black People Mag

To Top
Close