Buy Black

Comment mettre en pratique en 21 façons l’économie de groupe

groupe

-L’économie de groupe ou « Group Economics » est un groupe de personnes ayant un intérêt économique commun

La condition économique actuelle de la communauté est critique, que ce soit dans certains village en Afrique, aux Antilles, Europe, partout où nous nous situons.

Et mettre en pratique l’économie de groupe s’avère nécessaire et, doit être la priorité de chacun. Cette pratique doit être un mode de vie.

En pratiquant cela, vous élevez des membres de la communauté, vous les sortez de la précarité, lutter contre la pauvreté pour mettre fin à la dépendance des ONG, etc.

1. Créer un produit

Un produit est un objet physique que vous créez et vendez. Tout ce que vous voyez autour de vous est un produit qu’une personne à créer. Vous pouvez faire de même ! Les meilleurs produits sont ceux qui crée une envie pressante. Papier toilette, livres …

Ou vous pouvez également améliorer un produit existant.

Exemple : Je connaissais une sœur qui travaillait dans un café bien connu. Elle détestait son travail, mais fabriquerait des boissons personnalisées spéciales pour les clients qui n’étaient pas sur le menu.

Lorsque le travail n’a pas fonctionné, elle s’est souvenue de ses recettes, les a mis en bouteille et les vends maintenant dans la ville où elle vit chez les mêmes clients.

Au lieu que l’entreprise récupère tout le bénéfice du produit, il se dirige directement vers elle. C’est ainsi que vous créez un produit.

2. Créer un service

Un service est un talent que vous posséder et que le marché est prêt à vous payer. Plombier, mécanique, informatique, tattoo, barbier, coiffeur (se), programmeur, Dj, artiste peintre ont tous des talents que le marché est prêt à déboursé beaucoup d’argent.

Si vous avez un talent qu’une personne ordinaire manque, lancez-vous !

Pensez à tout les services que vous utilisez sur une base hebdomadaire. Trouvez un fournisseur de services dans la communauté pour effectuer tout ces services pour vous.

3. Déléguer les tâches à un autre membre de la communauté

Si vous avez un business, vous ne pouvez pas tout faire vous même. Déléguer des tâches c’est employer une personne de la communauté à le faire pour vous.

Ce n’est pas si chère qu’il le paraît, les étudiants afro talentueux ce n’est pas ce qui manque. Si vous avez 5€ vous pouvez délégué le web design, comptabilité et autres.

Vous voulez une aide avec vos cheveux naturels ? Essayez (Vous êtes coiffeur ? Contactez-nous).

Voici quelques-uns :

Vous faites de la conception graphique ? Contactez-nous

Vous faites du service de marketing ? Contactez-nous

4. Ouvrir une boutique en ligne

Lorsque vous avez trouvé un produit à vendre et un grossiste pour vous fournir (de préférence dans la communauté si possible), ouvrez une boutique en ligne.

En ouvrant une boutique en ligne, vous aurez accès au monde entier. Vous devrez préparer et expédier dans un temps imparti, si les autres l’ont fait et réussissent à en vivre vous aussi vous pouvez le faire !

Vous devrez acheter un nom de domaine (par exemple www.tonnomdedomaine.africa) et un hébergement (lieu ou vos images, commandes sont sauvegarder en ligne). Black Web Hosting et achète ton hébergement en cliquant ici.

Nous conseillons d’acheter un nom de domaine chez Godaddy.com ou 1&1. Les noms de domaine varient de 2€ à 13€ par an. Acheter un nom de domaine c’est protéger son idée et c’est la première étape avant de débuter.

5. Ouvrir une boutique physique

La boutique physique est beaucoup plus chère contrairement à la boutique en ligne mais il y a plusieurs avantages.

En discutant de l’économie de groupe, les magasins physiques fournissent des « ancrages » dans la communauté.

Si la boutique offre un service de qualité, cela à un impact positif sur la communauté. Il y a aussi moins de concurrence. 

6. Organiser des événements communautaire

Organiser des événements, séminaires, vente de terrain et d’autres événements qui apprennent à la communauté comment mettre en pratique les conseils.

Plus les gens verront leur communauté se réunir, plus ils seront prêts à participer.

7. Utiliser les annuaires

En fait, il existe des milliers d’annuaires de business de la communauté noire. Pourquoi ne les utilisez-vous pas ?

Si vous êtes un chef d’entreprise, ajouter votre entreprise sur toutes les annuaires et si vous êtes un consommateur, utiliser les annuaires afin de garder les € au sein de la communauté.

8. Créer des jardins communautaires

Les jardins communautaires est une bonne façon de rassembler et engager la communauté. Avec un jardin vous créez des produits frais à vendre ou donner aux plus démunis.

Ma grand-mère avait un figuier, noix de pécan et un petit jardin. Elle pourrait faire des dizaines  de produits à partir de ces quelques ressources, y compris les conserves de figues et les confitures, les desserts, les noix de pécan, des tartes. Ce que nous pouvions pas manger, elle le ferait vendre. Ce qu’elle ne pouvait pas vendre, elle donnerait aux sans-abris.

C’est une base pour les jeunes des îles qui à l’heure actuelle subissent le chômage, il existe toujours de quoi faire !

9. Commencer à fabriquer et vendre des vêtements et accessoires

Vendre des T-Shirts en ligne en utilisant Teespring. Un designer graphique sur Fiverr ou autre pour moins de 5€ et faire des bénéfices de plus de 8 000€. Il n’y a aucune excuse.

– Vous êtes un graphiste ? Contactez-nous

– Lancer une campagne sur Facebook ou autre réseau social en commençant par un nombre faible

10. Repérer les produits fabriqué par les membres de la communauté

C’est à dire, trouvez des produits à bas prix auprès de vendeurs de la communauté noire et vendez-les pour une valeur marchande.

Si vous trouvez un vendeur au Cameroun ou au Libéria vendant des sculptures sur bois pour $10 et que le magasin du coin les vend pour $50, vous avez trouvé une opportunité.

Acheter bas et vendre haut.

11. Lancer ou rejoindre un club d’investissement

Un groupe de placement ou un club d’investissement est un groupe de membres de la famille, amis, collègues ou d’individus de la communauté partageant les mêmes idées qui regroupent un montant en euros investi dans un compte bancaire commun dans le but d’acheter des actions, des obligations, des fonds communs de placement, des entreprises, des biens ou autres.

Il n’y a pas de limite au nombre de membres que votre groupe peut avoir, mais comme dit un proverbe africain : « Beaucoup de mains font des travaux légers ».

Plus le capital est mis en commun, plus les entreprises de votre groupe sont en mesure de s’impliquer dans les plus grosses tâches.

12. Crowdfund pour du capital

Ce ne sont pas des dons mais une forme de financement par la communauté.

Cela consiste à financer un projet ou une entreprise en collectant de nombreuses petites sommes d’argent auprès d’un grand nombre de personnes.

En échange de la contribution, vous devez être prêt à donner aux contributeurs quelque chose.

13. Si vous n’avez pas d’argent, faites du troc

L’argent n’est pas toujours nécessaire pour que l’économie se développe. En fait la définition d’une économie est la richesse et les ressources d’un pays ou d’une région.

Si vous avez un produit ou un service à échanger contre d’autres choses dont vous avez besoin, n’ayez pas peur de négocier.

Echange coiffure pour du baby-sitting. Echange programmation Web pour la réparation automobile. Echange appartement dans votre immeuble pour 24 heures de maintenance.

Entraidons-nous dans la communauté !

14. Changer habitudes d’achats

Mettre en pratique le « group economics » c’est aussi changer ses habitudes d’achats.

Au lieu de se rendre dans les boutiques physique, utilisez internet pour trouver un business dans la communauté.

Ce point est très important, car vos habitudes d’achats ont une conséquence directe sur le commerce des sœurs et frères de la communauté.

Pratiquer le « group economics » signifie changer certaines de vos habitudes d’achats pour faire profiter votre communauté.

Par exemple, plutôt que de vous rendre chez le McDo, rendez-vous chez le restaurant du frère Sénégalais même si vous devez débourser quelques euros en plus.

>>> NE PAS DEMANDER DE REMISE ! <<<

Plutôt que de vous rendre directement dans les magasins physiques, utilisez internet pour trouver et localiser des producteurs de la communauté.

Le retour sur investissement de notre communauté ne sera que bénéfique.

15. Vote avec tes euros

La politique et le « group economics » vont de pair ! Mettez les politiques et conseillers en garde : Faites attention aux dollars de la communauté, ou nous vous retirons nos dollars.

15. Se battre pour des réparations

Les MILLIARDS d’euros qui ont été donnés à d’autres races ou qui restent bloqués dans les comptes bancaires des européens ( la Belgique gagne toujours des intérêts sur l’argent pillé sous le règne de Leopold II).

Et donc, cet argent seul pourrait changer notre économie pour des décennies et reprendre le contrôle des sources de production, de nos terres.

16. Embaucher des noirs

C’est donner une chance à un membre de la communauté qui n’a pas eu la chance de montrer ses preuves sur le marché du travail.

De plus, cela améliora également les conditions de notre communauté.

 17. Etudier l’économie

C’est evident, si vous ne comprenez pas l’économie vous allez vous planter. Un livre à lire :

  • Think and Grow Rich : A Black Choice

18. Créer ou rejoindre un club d’achat

Il y a plusieurs raisons différentes pour lesquelles on décide de lancer un club d’achat.

Les motifs vont de controler les sources de nourriture pour économiser de l’argent en achetant en vrac.

D’autres incluent vouloir aider les agriculteurs locaux, minimiser l’empreinte carbone d’un produit ou tout simplement de se rapprocher du système alimentaire.

Les raisons varient pour chaque club d’achat.

Alors que les concepts derriere la plupart des clubs d’achat sont similaires, leur structure peut varier considérablement.

Certains modèles incluent :

  • Owner Run : Un seul propriétaire exploiterait le club d’achat en tant qu’entreprise. Toute marge de prix ou frais de membre serait un profit pour le propriétaire. Bien qu’il puisse y avoir quelques employés à temps partiel, plus souvent ce modèle est un spectacle individuel.
  • Club membre seulement : Ce type de club est généralement plus exclusif, voire même imposant une limite de membre. Les membres seraient les propriétaires et pourraient choisir d’embaucher des employés pour gérer le groupe. Les redevances des membres couvrent les frais généraux de l’entreprise, mais l’objectif est de maximiser les économies pour les membres.
  • Coopérative de travailleurs : Comme la plupart des coopératives de travailleurs, ce club d’achat serait composé d’un groupe de membres, chacun requis pour offrir un nombre fixe d’heures par mois. Comme personne n’est payé, les majorations de prix et les frais d’adhésion peuvent être très faible et, même si le groupe bénéficie de réduction en vrac.
  • Propriétaire ferme : Occasionnellement, une ferme décidera de parrainer un club d’achat. Certains ne vendent que leurs produits tandis que d’autres placent également des commandes avec d’autres distributeurs. Ce type de club est génial si vous cherchez à établir une relation avec vos producteurs locaux.

Il existe une variations infinies sur les modèles ci-dessus, mais ce sont les types d’achat de base qui fonctionnent actuellement.

C’est l’une des meilleures choses pour commencer votre propre club d’achat, vous pouvez vous sentir libre de choisir des éléments de chaque modèle et de créer quelque chose qui fonctionne le mieux pour votre groupe.

>Comment créer un groupe d’achat

19. Partager les business de la communauté à une autre personne

Le marketing peut revenir à très cher. Mais le bouche à oreille n’est plus à prouver !

C’est la façon la plus efficace afin de ramener des clients aux entrepreneurs de la communauté.

Donc faites l’effort de recommander activement et consciemment des restaurants, coiffeurs et autres à votre famille, vos amis, connaissances, etc.

Utiliser les réseaux sociaux pour partager leurs contenus et échanger avec d’autres clients utilisant les produits et services que vous aimez.

Si vous possédez une entreprise, faites-nous savoir et nous partagerons.

20. Partager un trajet – Taxi

A moins que vous ne viviez dans une grande ville (avec une excellente infrastructure de transport en commun), si vous ne possédez pas de voiture, il se peut qu’il y ait de l’embarras.

Pourquoi ne pas faire équipe avec quelqu’un de la communauté qui peut-être au chômage mais a une voiture ?

Si vous êtes le conducteur, déterminez combien couterait le voyage en essence, et utilisez-le comme base pour fixer un prix.

Bien sûr, vous pouvez faire appel à Uber, mais essayons de pratiquer l’économie de groupe en fournissant un service à la communauté, en gagnant et en dépensant notre argent parmi nous !

Ce n’est pas une idée difficile à mettre en pratique.

21. Travailler dur et être persistant

Etre noir et entrepreneur ne veut pas dire que vous réussirez. Personne ne vous dois rien. Enfin, il faut travailler dur, avoir la connaissance et la volonté.

Ainsi, seul les plus forts survivent.

21. Partage cet article, un conseil à le pouvoir de changer la vie d’une personne et une communauté.

Panafrican Alliance

Actualités en continu : Infos politiques, gossip, tout le sport

Black People Mag : Actualités sur la communauté noire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2017 Black People Mag

To Top
Close